Qu’est-ce que l’hirsutisme ?

Qu’est-ce que l’hirsutisme ?

L’hirsutisme désigne une apparition de poils dans les zones naturellement lisses chez la femme, par exemple au visage, sur la ligne blanche, sur le cou, etc. Ainsi, les poils poussent sur le corps selon une attribution masculine, ce qui, pour la femme, est souvent gênant au niveau psychologique et cosmétique. On peut donc dire que l’hirsutisme n’est pas une maladie, mais simplement un symptôme qui indique la présence de beaucoup d’hormones mâles dans le corps.

Quelles peuvent être les causes de l’hirsutisme ?

L’hirsutisme peut être causé par une augmentation d’hormones mâles dans le corps ou par une hypersensibilité aux androgènes de follicules pileux. Les hormones mâles stimulent l’accroissement de poils et soutiennent leur pigmentation. Par ailleurs, d’autres signes peuvent indiquer une élévation de taux d’hormones masculines dans le corps, notamment l’apparition d’acné, une voix plus grave, les règles irrégulières, l’accroissement de la masse musculaire, etc. Certaines maladies peuvent aussi accroître le niveau d’hormones mâles chez une femme. Parmi elles, il y a le syndrome de Cushing, le syndrome de Stein-Leventhal, l’hyperplasie congénitale des surrénales et les tumeurs des glandes surrénales ou des ovaires. Enfin, la ménopause qui se traduit par la diminution de la production d’œstrogènes et la prise de remèdes stéroïdes anabolisants peuvent aussi causer l’hirsutisme.

Quels sont les symptômes de l’hirsutisme ?

Outre l’apparition des poils durs sur certaines parties du corps des femmes comme le visage, le dos, le thorax et autres, l’hirsutisme se manifeste par l’hyper séborrhée, l’alopécie androgénogénétique, l’acné, les troubles des règles, les troubles de virilisation, etc. Ce sont tous des symptômes liés à un hyperandrogénisme, c’est-à-dire un accroissement d’hormones masculines. Toutefois, il faut savoir que l’apparition de ces symptômes peut aussi indiquer une tumeur, surtout s’il s’agit d’une personne adulte. Chez un adolescent, ces signes indiquent surtout un hyperandrogénisme fonctionnel surrénalien ou ovarien ou un hirsutisme idiopathique. Pour déterminer la maladie, il est donc toujours essentiel de faire des examens.

Quels sont les traitements contre l’hirsutisme ?

Les traitements généraux contre l’hirsutisme consistent essentiellement à limiter la poussée de nouveaux poils sans agir sur ceux qui sont déjà apparus. Parmi les médicaments les plus utilisés contre l’ hirsutisme, il y a le vaniqa, la metformine, le spironolactone, la contraception œstroprogestative, l’acétate de cyprotérone et la flutamide. Le malade peut aussi utiliser des techniques d’épilation classique comme la cire ou le rasage pour enlever les poils. Le laser peut aussi être efficace, mais seulement à court terme. Sinon, le malade peut utiliser en application locale de l’éflornithine pour empêcher la poussée des poils.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *