Relations toxiques, comment en venir à bout

Relations toxiques, comment en venir à bout

Si on est constamment accusé(e) d’être la cause de ce qui ne va pas dans son couple, si on se culpabilise pour cela, si on est parfois conscient que ce n’est pas toujours de notre faute et si on essaie, en vain, de se défaire d’une telle relation,… on peut être victime d’une relation toxique.

Relations sournoises

Les relations toxiques sont tellement sournoises que la victime se rend rarement compte qu’elle en vit une, du moins au tout début de la relation. Dans cette relation naissante, son compagnon se comporte vraiment comme une personne de bonne compagnie, charmante, pleine d’attentions… Progressivement, le pervers narcissique (car il s’agit bien d’un pervers narcissique) se révèle au grand jour et montre sa véritable nature. Il est surtout animé par des conduites ambivalentes. Charmant avec d’autres personnes, il est des plus désagréables envers sa partenaire. Il dit l’aimer alors qu’il la dévalorise et la maltraite psychologiquement (parfois même, physiquement). Au moment où la victime commence à prendre conscience de la toxicité de la relation et qu’elle commence à s’en défaire, il se trouve que c’est déjà trop tard : il sera plus que difficile de s’en sortir. Il arrivera toujours à manipuler sa partenaire pour qu’elle change d’avis et surtout il s’arrange pour devenir la victime et culpabiliser sa partenaire.

Se défaire d’une telle relation

Pour sortir d’une relation toxique, qui n’apporte aucun épanouissement à la victime, la première chose à faire est d’abord de prendre conscience de sa toxicité, de l’accepter et de vouloir s’en sortir. Il n’est certes pas facile de se débarrasser d’une telle relation. Mais, une fois qu’on le veut vraiment, on est à même de se battre (car oui, il faut se battre). L’étape suivante est donc la « bataille ». Il faut d’abord se battre avec soi-même : retravailler la confiance en soi, ne plus chercher à justifier les comportements de son partenaire… Une fois que l’on a repris confiance en soi, on peut également utiliser « l’arme » que la personne toxique a utilisée : la sournoiserie, la manipulation.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *