Comment repérer les violences ordinaires dans un couple ?

Comment repérer les violences ordinaires dans un couple ?

Les violences conjugales ne sont pas uniquement les violences visibles clairement aux yeux de tous. À part les violences physiques, les violences sexuelles ou encore les harcèlements moraux, il existe des violences, minuscules à première vue, mais provoquant des dégâts conséquents sur le long terme. Ces violences dites invisibles et parfois faites inconsciemment méritent l’attention de l’un comme de l’autre.

Premier signe de violence : les reproches

Qui n’a jamais fait des reproches à son partenaire ? Qu’il soit vraiment fautif ou pas, lui faire des reproches et le culpabiliser à longueur de temps ne vous mènent pas à la solution. Il faut arrêter de vouloir avoir raison, de vouloir avoir le dernier mot. C’est un simple conflit de hiérarchie lorsque l’un ou l’autre veut à tout prix être celui ou celle qui sait ce qui est bon ou mauvais pour le couple et/ou les enfants. Il faut que chacun apprenne à connaître où il a échoué et commence à valoriser l’apport de l’un comme l’autre dans le couple, aussi petit soit-il.

Deuxième signe de violence : l’ignorance

Ce n’est pas une violence à proprement dit. Mais cela a un impact sur le moral et au final sur le physique (la santé) de l’autre. L’ignorance peut se manifester sous plusieurs formes : votre partenaire n’existe pas à vos yeux en présence de votre famille ou de vos amis, vous ne lui témoignez jamais de reconnaissance pour ce qu’il faut pour vous (votre couple, vos enfants…), vous ne lui demandez jamais si tout va bien ou si quelque chose va mal (notamment sur sa journée au travail par exemple)…

Troisième signe de violence : la dévalorisation

Personne n’est parfait ! Vous voulez sûrement l’aide à faire mieux. Il faut faire attention à la manière dont vous allez vous y prendre. Ne jamais commencer par lui dire qu’il ou elle n’est pas ASSEZ organisé, intelligent, attentionné ou autre encore. Tout va mal et vous avez franchi la ligne rouge lorsque cette dévalorisation comme à s’exprimer même en public.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *